Accueil

  • 2e prix

    Chasselas millésime 2010-2011


    Tour de Marsens

    Millésime

    2011

    Score

    90.8


    Producteur

    Alexandre Chappuis & Fils

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Lavaux

    3e prix

    Assemblages cépages rouges


    1807 Rouge

    Millésime

    2011

    Score

    93.2


    Producteur

    Domaine des Châbles

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Lavaux

    3e prix

    Chasselas millésime 2012


    Réserve Guisan

    Millésime

    2012

    Score

    92


    Producteur

    Les Celliers du Chablais SA

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Chablais

  • 2ème grande fête du Chasselas - 6 juillet 2013

    Le record de 2012 est d'ores et déjà battu avec 638 vins inscrits de 5 pays. La proclamation des résultats aura lieu le vendredi 5 juillet à 17h au Château d'Aigle. La cérémonie de remise des prix (réservée aux producteurs des vins primés et aux invités officiels), sera présidée par Paolo Basso, champion du monde des sommeliers 2013.Le lendemain samedi 6 juillet, de 10h à 18h, une grande fête populaire du Chasselas, ouverte à tous permettra au public de déguster les meilleurs chasselas du monde entier et des produits du terroir dans une ambiance festive dans le cadre du Château d'Aigle et aux alentours immédiats.

  • 2e prix

    Vins mousseux


    Brut

    Millésime

    2009

    Score

    90.4


    Producteur

    Cave Philippe Bovet

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    La Côte

    3e prix

    Chasselas millésime 2012


    Réserve Guisan

    Millésime

    2012

    Score

    92


    Producteur

    Les Celliers du Chablais SA

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Chablais

    3e prix

    Cépages blancs secs


    Pinot Gris Emblem

    Millésime

    2012

    Score

    91.4


    Producteur

    UVAVINS - Cave de la Côte

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Vaud

  • Grand Prix du Vin Suisse 2013 sourit aux vignerons vaudois !!

    Avec 3 victoires, six deuxièmes places et 3 troisièmes places, le drapeau vaudois flotte haut dans le monde viticole suisse. Le canton de Vaud devient la région viticole de Suisse la plus titrées en nombre de place sur les podiums avec 12 vins honorés. Les catégories « Chasselas », « Rosé & Blanc de noirs » et « Autres Cépages Rouges Purs » ont été dominées par des crus vaudois.Retrouver l’entier des résultats et des médaillés sur :www.grandprixduvinsuisse.ch

  • 1er prix

    Cépages blancs secs


    Chardonnay

    Millésime

    2012

    Score

    93.4


    Producteur

    Cave Philippe Bovet

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    La Côte

    1er prix

    Vins liquoreux


    Lettres de Noblesse, Vendange tardive

    Millésime

    2011

    Score

    93.2


    Producteur

    Badoux Vins SA

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Chablais

    1er prix

    Chasselas millésime 2010-2011


    Yvorne

    Millésime

    2011

    Score

    91.4


    Producteur

    Château Maison Blanche

    Concours

    Sélection des Vins Vaudois 2013

    Chablais

  • Les sommeliers français ont bien apprécié les terroirs vaudois

    Invités par l’Office des vins vaudois, quatre sommeliers de belles maisons ont passé deux jours dans les caves.Huitante-cinq vins en deux jours dans six caves c’était le programme de dégustation qu’avait mis sur pied l’Office des vins vaudois (OVV) pour des sommeliers de grandes maisons et des journalistes spécialisés dimanche et lundi dernier. Thibault Panas, le chef sommelier du Beau-Rivage, à Lausanne, et Nicolas Joss, le directeur de l’OVV, jouaient les hôtes pour Mikaël Grou, du Georges V, à Paris, Nicolas Vialettes, de Lasserre, à Paris, Jean-Baptiste Klein, duClosdes Sens, à Annecy, et Bertrand Lutaud, du Georges Five, à Lyon. Côté presse, hélas, la star Andrea Petrini a été rattrapée par la grippe, mais Anne-Victoire Monrozier, alias Miss Vicky, blogueuse de L’Express, était là…Dimanche à La CôteDimanche matin, première visite,à Founex, chez Julien et Christian Dutruy. Après quelques mises en bouche, les deux frères avaient décidé de montrer leurs rouges, et en particulier leurs gamarets, un cépage métissé à quelques kilomètres de là et qui se plaît si bien de ce côté de La Côte. Les millésimes se succèdent. Bertrand Lutau trouve au 2005 «un style un peu italien». Puis vient la cuvée confidentielle 2009, un vin sélectionné qui a passé trois ans en barrique: «Mais c’est très bon, ça. J’ai cru que c’était une syrah» s’exclame Jean-Baptiste Klein.Après deux malakoffs pour le folklore, direction le château de Vinzel pour apprécier le potentiel de vieillissement d’un chasselas sur un beau terroir: Philippe Schenk et Jean-Daniel Monachon descendent les millésimes. Jean-Baptiste Klein commente: «C’est comme en Savoie, on boit ce blanc trop jeune, alors qu’il y a de belles choses sur le vieillissement. On découvre alors des subtilités, et c’est surtout le terroir qui ressort.» On boit 1997, et Nicolas Vialettes s’étonne: «Il faut vraiment aller loin dans les années avant de trouver des arômes tertiaires.» Au 1990, Thibault Panas ressent un «côté riesling».Conclusion avec le magnifique 1976: champignons, sous-bois, encaustique. Dernier tour àFéchy, chez Raymond Paccot, qui explique les différents terroirs de ses divers chasselas. Depuis le Bayel flatteur et floral jusqu’au Brez salin et iodé. De manière générale,nos sommeliers aiment les blancs les plus tendus, où l’acidité accompagne la minéralité. Ils s’emballent pour un Curzille 2011, assemblage blanc dont Mikaël Grou apprécie la «complexité du terroir dans une simplicité de jus».Lundi orientalLe lundi, cap à l’Est. Chez Bernard Cavé, à Ollon, d’abord, on passe en revue ses vins et ceux de son ami Philippe Gex, malade.Leur Crosex Grillé 2011, à moitié élevé en amphore, suscite la curiosité puis l’intérêt. On part sur une verticale de gamarets de l’oenologue chablaisien: le 2005 très fruité, le 2003 «qui pinote un peu», selon Bertrand Lutaud, le 2000 qui mélange «le fruit et les épices».Chez les frères Bovy, à Chexbres, on visite Lavaux et le Dézaley avant quelques rouges de grande classe «encore un peu trop marqués par le bois», ainsi que le regrette Nicolas Vialettes. Et dernière visite chez Louis-Philippe Bovard, à Cully,qui explique l’analyse des terroirs de Lavaux qu’il a dirigée, l’importance de choisir parmi les 19 sélections de chasselas celle qui convient le mieux à tel ou tel sol…Article de David Moginier, 24heures, 18 janvier 2013


Les vins vaudois dans votre poche
Télécharger notre application smartphone