Aller au contenu principal

Fil d'Ariane

L'OVV accueille l’Association des Sommeliers de Corse en terre vaudoise

Lausanne, le 16 mars 2018 – L’Office des Vins Vaudois (OVV) a accueilli une délégation de 10 sommeliers de l’Association des Sommeliers de Corse (ASC) ce mardi dans le cadre d’un tour initiatique des vignobles romands. Au programme de cette journée, la découverte d'appellations clés du vignoble vaudois et la dégustation de son cépage roi, le Chasselas, de spécialités locales ou encore de cépages historiquement cultivés comme le Servagnin.

Une journée. C’est le temps que l’OVV avait à disposition pour offrir une belle représentation du vignoble vaudois aux 10 sommeliers corses de l’ASC. Pierre Keller et son équipe ont été secondés par l’un des meilleurs représentants de la sommellerie du canton, Jérôme Aké Beda, qui a accompagné ses confrères de l’île de Beauté dans ses commentaires éclairés. L’équipe de tournage du Gault & Millau Channel était également de la partie pour immortaliser cette excursion viticole et relever leurs coups de coeur bachiques.


Le programme a débuté dans le vignoble de La Côte au Domaine en culture biodynamique de la Ville de Morges, nommée cave de l’année 2015, où le directeur Marc Vicari et le maître de chai Corentin Houillon ont pu partager leur vision et savoir-faire. Au programme les vins phares du domaine, incluant certaines curiosités innovantes telles que leurs vins ‘naturels’ et également une sélection de 5 Servagnins de différents domaines travaillant ce cépage, premier clone de Pinot Noir cultivé en Suisse, de l’appellation Morges Grand Cru. Lors de la dégustation, le maître sommelier Christophe Talon s’est réjoui de la qualité et du potentiel de ce cépage qui offre une identité unique à la région morgienne.

Servagnin
La suite des festivités s’est déroulée à Cully chez Les Frères Dubois qui font partie du patrimoine de Lavaux avec leurs Chasselas d’Epesses ‘Braise d’Enfer’ et de Dézaley ‘Tour de Marsens’. Christian Dubois et son fils Grégoire ont offert une rare expérience de dégustation à leurs convives en animant un déjeuner de 10 bouchées sélectionnées pour sublimer l’accord mets-vins au fil des appellations et des millésimes. Ce voyage des saveurs a prouvé de par son exercice empirique que le chasselas offre une versatilité inégalable et peut se faire l’allié du foie gras comme de la truite, de la caille, du risotto aux morilles ou des fromages. Jérôme Aké en a même trouvé un slogan : « Chasselas, même pas peur ! ». Eh oui, le cépage vaudois ne s’est pas démonté devant ses compagnons culinaires et tel un caméléon, a pris différentes expressions dans ses millésimes 2016, 2008, 2006, 2010, 2001, 1995 et même 1967 (!!!).


La dégustation s’est terminée dans le cadre idyllique des terrasses de Lavaux, dans la charmante commune d’Aran-sur-Villette, où Jean-Daniel Porta et son épouse ont présenté les jeunes millésimes de leurs fins nectars devant le panorama unique du Lac Léman et des montagnes avoisinantes. Le domaine Porta prône l’expression du cépage et sa pureté au travers de la gamme de ses vins. Le fruit est alors mis à l’honneur grâce à une attention minutieuse portée à la vigne et à la cave. Lors de la dégustation Sophie Mirande, maître-sommelier, a exprimé son enthousiasme pour ces vins de pureté et d’équilibre: « j’adore le profil aromatique de ces vins fruités ! On comprend directement les caractéristiques et atouts des cépages locaux Chasselas et Plant Robert ».


Le représentant de la délégation, Raphaël Pierre-Bianchetti a partagé avec nous l’impression générale de nos convives : « Pour la plupart d’entre nous, nous avons eu la chance exceptionnelle de découvrir un nouveau vin aujourd’hui ! Le virus du Chasselas nous a désormais été transmis pour toujours ! ».

Les sommeliers Corses